Compte rendu Senior

27 mai 2015 - 13:03

 

L'équipe 3 recevait Saint-Yrieix-la-Perche et devant une équipe incomplète, elle s’est facilement imposée 11 à 1. Cette équipe a réalisé un bon championnat en terminant 3ème. Elle a marqué 53 buts, en a encaissé seulement 21 et est donc la meilleure défense de sa poule. L’effectif n’a été incomplet qu’une seule fois durant la saison. Félicitations à tous.

 

L'équipe 2 recevait le Roussillon et dans un match sans enjeu les deux équipes se sont séparées sur le score de 0 à 0. Dommage que certains n’aient pas prévenu de leur absence pour ce dernier match, laissant ainsi leurs copains à 11. En difficulté lors de la première partie de championnat, les hommes de Francis se sont bien ressaisis lors des matchs retours en enchaînant 8 succès consécutifs. L’équipe termine 6ème avec un bilan équilibré. Un grand bravo.

 

L’équipe 1 se déplaçait à Ladignac pour y disputer le match de la peur. L’équation était simple: une victoire ou un nul et le maintien était assuré, une défaite condamnait les «ciel et blanc» et c’était les locaux qui se sauvaient. Le challenge s’avérait dur à relever face à une équipe qui avait fait une bonne phase retour, surtout à domicile avec trois victoires et seulement un nul face au leader. Les joueurs et le staff se retrouvaient au foyer vers 11h pour déjeuner ensemble et coach Joël en profitait pour motiver ses troupes. Tous les visages étaient tendus durant le trajet et lors de la préparation d’avant-match. Cette tension se ressentait lors des premières minutes du match dans les rangs des deux équipes et le match se résumait à une bataille au milieu du terrain sans véritables occasions de part et autre. Les «ciel et blanc» s’enhardissaient un peu et se projetaient vers l’avant. Trop car sur une touche jouée près de la ligne de but des locaux, ces derniers récupéraient la balle, lançaient la contre-attaque. Les défenseurs de l’Alouette, en 1 contre 1, se faisaient piéger et sur un bon centre de l’avant-centre local, un milieu de terrain surgissait et de la tête trompait Romain de près. Les «ciel et blanc» se retrouvaient alors en 2ème division. Pas pour longtemps car 5 minutes après, Boris délivrait une longue transversale à Antoine, qui prenait de vitesse la défense centrale et d’un petit lob devançait la sortie du gardien pour égaliser. Les visiteurs se montraient de plus en plus entreprenants et Stan semait la panique dans la défense avant d’expédier un tir qui lobait le gardien et venait s’écrasait sur le haut de la barre transversale. Cédrick avait à son tour la balle du 2ème but mais il tergiversait trop. A la 35ème minute, sur une nouvelle attaque, les «ciel et blanc» perdaient le ballon, la contre-attaque fusait, sur la balle en profondeur, la défense restait figée, et l’attaquant local se présentait seul devant Romain, l’éliminait et d’une pichenette glissait le ballon au fond des filets. L’Alouette se retrouvait une nouvelle fois avec un pied en 2ème division. L’équipe retombait alors dans certains travers jusqu’à la mi-temps. Séance de recadrage pendant la pause. Le discours de Joël était clair: il faut plus d’envie, plus de lucidité, plus de discipline et de respect des consignes, moins de paroles. Au retour du vestiaire, le match paraissait changer de physionomie: les mots ont été justes et les «ciel et blanc» prenaient petit à petit le dessus, tissaient une toile sur le terrain dont les locaux avaient du mal à se sortir mais les occasions étaient rares. Changement tactique: Pierre-Henri entrait en défense, Boris montait épauler Florian en milieu et Dorian venait apporter un peu plus de justesse technique en attaque. Le doute était quand même là, les images des 4 défaites par un but d’écart lors des matchs retours revenaient en tête et si une nouvelle fois… La pression se faisait de plus en plus forte et Antoine, en bonne position, voyait son tir détourné au dernier moment par un défenseur. Le corner semblait être tiré faiblement mais au premier poteau, Boris était le plus prompt pour tenter une «Madjer», la balle déviée traversait la surface de réparation sans aucun défenseur, ni le gardien ne puisse l’intercepter et au deuxième poteau, le frangin Romain rôdait. Joël l’avait dit à la mi-temps, il faut être patient, il y aura des occasions et il faudra les mettre. A un mètre du but, Romain glissait le ballon au fond des filets. Ce n’était certainement pas le plus compliqué, ni le plus beau qu’il ait eu à marquer mais celui-là était diablement important. Le téléphone chauffait entre Ladignac et l’Auzette, où les joueurs des autres équipes et les supporters voulaient être renseignés. Les locaux prenaient un coup de massue sur la tête puis repartaient à l’assaut des buts de Romain. Boris ressentait une crampe, les locaux en profitaient pour lancer une attaque mais Romain, d’une belle détente à l’horizontale, détournait la balle qui prenait le chemin du petit filet. Sur le corner c’est P.H. qui écartait le danger de la tête. Dorian, très actif jusque-là, se faisait une entorse à la cheville et laissait sa place à Florent. C’était au tour des «ciel et blanc» de procéder en contre-attaque et sur l’une d’entre elles, Antoine était bousculé dans le dos sur le côté droit du terrain près de la ligne de touche et du poteau de corner. Florent et sa patte gauche s’avançait pour le tirer alors que les locaux ne plaçaient pas de mur. Le ballon bien lifté partait sur une trajectoire fuyante. Le rebond dans la surface lui donnant encore plus d’effet et de vitesse, aucun défenseur ne pouvant intervenir, le portier local réagissant avec un temps de retard, il terminait sa course dans le petit filet juste derrière le poteau. Il restait un peu plus d’un quart d’heure de jeu et c’était alors «Fort Alamo». Romain, dans les buts, repoussait des deux poings ou captait des ballons hauts, Cédric, Pierre-Henri, et Romain en défense coupaient de nombreuses actions. A nouveau blessé, Boris cédait sa place à J.C., Clément montant en milieu de terrain aider à Florian à ratisser un maximum de ballon. Sur le côté gauche, J.C. avec l’aide de Florent, donnait le tournis à ses adversaires. Stan, au bout du rouleau, cédait sa place à Cédrick après s’être créé une dernière occasion sur une balle en profondeur. Antoine et Romain gardaient quelques ballons devant pour faire filer le temps, de même que Cédrick sur son aile droite, où il fallait trois défenseurs pour essayer de lui prendre le ballon. La fin du match était interminable avec 7 minutes de temps additionnel, Corme sauvant même une balle sur sa ligne, mais les «ciel et blanc» conservaient le gain du match ce qui, au bout du compte, les placent à la 6ème place du classement final. Au vu de leurs prestations, avec la 3ème défense de la poule, ils ne méritaient pas la descente. Mais leurs valeureux adversaires du jour ne la méritaient pas non plus: ce championnat de 1ère division avec un tiers des équipes concernées par le retour en 2ème division, est vraiment difficile et se joue souvent à des détails. Le retour au foyer fut long, Saint-Hilaire-les-Places placé sur le trajet, devenant Saint-Hilaire-sur-Epernay. Le carrefour de la route de Toulouse et le quartier de la rue Eugène Varlin sortirent de leur torpeur lors de la bruyante arrivée des troupes. Joël pouvait enfiler son tablier de cuistot pour régaler tout le monde et la soirée un peu arrosée se poursuivit dans une joyeuse ambiance.

 

Commentaires

Aucun événement

Aucun membre ne fête son anniversaire ce mois-ci.