Alouette Foyer Club Rive Gauche : site officiel du club de foot de LIMOGES - footeo

L'Alouette Foyer Club Rive Gauche Limoges

Après la guerre de 14-18, il a fallu redonner vie au quartier, apporter une structure et des valeurs à des jeunes souvent orphelins de père et traumatisés par cette terrible boucherie. La paroisse de Sainte-Valérie met en place son patronage «L’Alouette » en Mai 1922.

Alouette ! Pourquoi ce nom ? L’histoire a oublié quelque peu ce qui a déterminé ce nom de baptême.

L’Alouette, petit oiseau modeste et vaillant de nos campagnes (le quartier était encore la bordure de ville) symbolisait bien cet élan, cette envie de vivre, de chanter, de bâtir. L’Alouette grisolle, turlute, « Et puis écoutez, ce n’est pas l’alouette qui chante, c’est l’oiseau couleur d’infini » dit Adolphe Rossé. Elle niche uniquement sur le sol, ne se perche pas sur les arbres. De cet ancrage dans la réalité de la terre et l’envol qui élève l’esprit, ce nom d’Alouette, finalement était bien trouvé, d’autant qu’il avait déjà servi, bien utilisé dans l’histoire et son symbolisme ne manque pas d’intérêt.

En effet, la première légion pacifique romaine recréée en Gaule s’appelait l’Alauda : l’Alouette celtique était oiseau tutélaire pour les Arvernes et Vercingétorix, dont le casque était orné de ses ailes. Ou encore, au Moyen-âge, l’Alouette était considéré comme emblème de la Charité. On disait que cette vertu lui venait de son attitude au chevet du malade. Ainsi pour Léonard de Vinci, elle est prophétesse et guérisseuse et pour les franciscaines, elle symbolisait la joie dans le travail. Quant aux théologiens mystiques, le chant de l’alouette signifiait prière claire et joyeuse dans le trône de Dieu.

L’Alouette représente l’union du terrestre et du céleste. Oiseau du laboureur, elle s’élève très rapidement en ligne droite vers le ciel, vers la lumière puis se laisse brusquement retomber vers la terre où elle fait son nid avec des brins d’herbes sèches. L’Alouette est une image pure, son vol très haut, sa petite taille et sa vitesse l’empêche d’être vue et de devenir une image  picturale.

Qui parle d’Alouette n’est pas loin de chanter cette petite comptine : « Alouette, gentille Alouette, je te plumerai.. » chanson d’origine canadienne. « Je te plumerais… » peut-être pour réaliser de délicieux pâtés d’Alouette qui réjouissent le coeur et l’esprit… mais c’est une autre histoire.

Mais vaillants compétiteurs, soyez sûr que sur les terrains, elle défendra son plumage.

Elle continue à nous montrer le chemin, à nous guider aussi sur les terrains de sport, notamment, les crampons sur les pelouses et la tête déjà dans les nuages pour rêver de belles victoires.

Que soit remerciés nos partenaires privés et publics pour l’aide apporté à cette manifestation.

 

l

Aucun événement

  • coatchreserve
    23 novembre

    Ludovic FILLOUX

    Président

    36 ans

  • Christian Madur
    15 novembre

    Christian Madur

    Dirigeant

    64 ans